Vœu d’urgence relatif à l’attentat islamiste commis à Conflans-Sainte-Honorine le 16 octobre 2020

Lors de la séance du 19 octobre 2020, les élus du groupe LR Val-de-Marne Autrement ont souhaité déposer un vœu pour à la fois dénoncer et condamner l’attentat islamiste commis le 16 octobre mais également pour demander à l’Etat des mesures concrètes pour lutter réellement contre l’islamisme radical sur notre territoire.

Un attentat d’une barbarie inouïe

Les élus LR dénoncent l’attentat d’une barbarie inouïe commis contre Samuel PATY. Il est mort pour avoir, conformément à sa mission et au programme d’enseignement défini par le ministère de l’Education nationale, enseigné les concepts de laïcité et de liberté d’expression à ses élèves. Il a été désigné à son bourreau par des ennemis de la République, qui en refusent les règles fondamentales en prétendant qu’elles sont une discrimination.

Les élus LR rappellent que la barbarie islamiste a fait plus de 260 victimes sur le sol français depuis 2012, et que cet événement tragique est le dernier en date d’une série d’actes terroristes perpétrés contre des personnes ou des institutions ayant simplement exercé leur liberté d’expression, et dont la fréquence s’est accrue depuis l’ouverture du procès des attentats de janvier 2015 contre les journalistes de Charlie Hebdo.

Il est temps d’agir enfin

Face à cette situation, il n’est plus possible d’attendre pour agir contre les ennemis de la République et tous ceux qui n’en respectent pas les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, auxquelles s’ajoute la laïcité dont le respect n’est pas négociable.

Les élus LR dénoncent ainsi dans ce vœu le discours de personnalités publiques, associations, militants qui remettent en cause les principes fondamentaux de notre droit.

Ils appellent le Gouvernement à prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher les thèses, discours et actes des islamistes radicaux de prospérer, c’est-à-dire l’expulsion des étrangers inscrits au fichier des signalés pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste, la fermeture des lieux de cultes salafistes, l’extension de la rétention de sûreté aux crimes et délits terroristes, et l’interdiction par la loi de toute subvention aux associations remettant en cause le principe de laïcité, voire leur dissolution.

Enfin, parce que l’éducation est une arme puissante pour lutter contre l’obscurantisme, ils proposent à l’Etat d’organiser, dans la perspective de la journée de la laïcité le 9 décembre plusieurs ateliers d’information à destination des élèves et de leurs parents, dans chaque collège du Val-de-Marne, sur la laïcité, impliquant les équipes pédagogiques, des représentants des forces de l’ordre et de l’autorité judiciaire, et les collectivités territoriales.

La majorité socialo-communiste refuse de prendre position

Ce vœu a été adopté à l’unanimité des votants. Le groupe LR regrette pour autant que les élus de la majorité socialo-communiste aient refusé de prendre part au vote sur une question aussi importante.

Si les fleurs, les bougies et les manifestations sont nécessaires, ce n’est pas ainsi néanmoins que nous combattrons efficacement les terroristes qui visent à déstabiliser la République. Il est maintenant temps de passer aux actes comme nos concitoyens nous le demandent.

Dans ces circonstances, il est essentiel que les élus de la République s’unissent pour s’assurer que le gouvernement mette enfin en place, dans la durée, des actions fortes pour lutter contre toutes celles et ceux qui menacent nos valeurs, la République et la laïcité.

>> Lire le voeu en intégralité 

©2022 Les Républicains du Val-de-Marne. Tous droits réservés.

Search