HOLLANDE – VALLS : l’heure du bilan a sonné !

L’année 2017 doit permettre à nos concitoyens de tourner définitivement la page d’un quinquennat dont tout le monde reconnaît qu’il a été désastreux pour notre pays.

Pour engager cette nouvelle dynamique, nous devrons nécessairement rompre avec les recettes du passé des socialistes qui ont conduit notre pays dans un déclin économique et social sans précédent.

Aveuglée par l’idéologie et tiraillée par des courants politiques contraires, la Gauche bien-pensante et moralisatrice fait aujourd’hui le constat de son propre échec. A tel point que le Président de la République actuel ne se représente pas pour un second mandat ! Du jamais-vu sous la Vème République !

Comment aurait-il pu en être autrement ? En étouffant les énergies du pays, la Gauche a favorisé l’augmentation du chômage et de la précarité. Elle a ainsi fait la démonstration éclatante de son incapacité à résorber les principales crises que traverse notre pays. De plus, nos concitoyens ont désormais bien compris que derrière la soi-disant « justice sociale » défendue par la Gauche, c’est tout l’inverse auquel il faut s’attendre !

Les faits parlent d’eux-mêmes :

  • 300 milliards d’euros de dette publique en plus depuis mai 2012 !
  • 1,1 million de chômeurs en plus depuis le début du quinquennat !
  • 25% des jeunes de moins de 25 ans sont aujourd’hui sans emploi !
  • Un matraquage fiscal sans précédent sur les classes moyennes !
  • Des pensions de retraites qui stagnent !
  • La fin de l’universalité des allocations familiales et plus généralement une politique idéologique contre les familles !
  • Des mesures inutiles mais coûteuses comme la réforme des rythmes scolaires !
  • L’asphyxie financière des communes et des départements !
  • Une action insuffisante face à la menace terroriste !
  • Une politique pénale laxiste !
  • Une France effacée sur la scène européenne et internationale !

Depuis 2012, rien que dans le Val-de-Marne, le nombre de chômeurs a augmenté de 30% et celui de la création d’emplois est resté en berne. De plus, les dépenses de RSA y ont progressé de 33% et l’avenir de certains services publics locaux sont en sursis. Cerise sur le gâteau,  et pour la première fois dans l’histoire de la décentralisation, les recettes financières de notre Département seront en recul en 2017 !

Merci à la Gauche et à M. VALLS pour cette régression sociale et territoriale !

Merci aussi à la Gauche pour sa politique totalement idéologique en matière de logement ! Au nom de la mixité sociale, elle a laissé se construire de nouveaux logements sociaux dans des villes de gauche qui en comptent pourtant déjà 40, 50, 60 voire 70% ! Ces villes ont donc choisi délibérément, souvent avec l’accord tacite du Gouvernement socialiste, de ne pas garantir un équilibre urbain et social. Et ces villes viennent ensuite exiger la solidarité nationale, régionale, départementale, métropolitaine, etc...pour tenter de résoudre les problèmes sociaux qu’elles rencontrent ! L’objectif de mixité sociale exige une politique d’urbanisme équilibrée et non la création de ghettos qui génère le mal-vivre, l’insécurité et la désespérance.

En 2012, François HOLLANDE voulait « réenchanter le rêve français». On sait ce qu’il en est advenu. Après cinq années d’impuissance, de tergiversations, de reculades et de cacophonies, les Français ont connu un cauchemar et attendent désormais, à raison, que soit fixé un nouveau cap pour l’avenir du pays.

Ils attendent un projet ambitieux pour redresser la situation catastrophique laissée par le Gouvernement socialiste. Un projet qui saura faire respecter les valeurs républicaines de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité sur tout le territoire et dans tous les quartiers.

Que 2017 soit, pour tous nos concitoyens, synonyme de réussite collective et de satisfactions personnelles !

 

>> Lire la tribune en PDF

©2022 Les Républicains du Val-de-Marne. Tous droits réservés.

Search