Libérale ou pas, la Gauche au pouvoir, ça ne marche pas !

Le quinquennat des socialistes a été un échec cuisant ! En renonçant à briguer un second mandat, François HOLLANDE a avoué aux Français que la Gauche, qu’elle soit social-démocrate ou social-libérale, est incapable de répondre à leurs préoccupations et de redresser notre pays.  Au moment où nos concitoyens s’apprêtent à élire leur nouveau Chef de l’Etat, chacun d’entre eux aura en mémoire le bilan calamiteux des socialistes !

La Gauche au pouvoir, c’est taxer plus pour dépenser plus !

Sans hésitation, la Gauche a fait les poches des classes moyennes et d’elles uniquement ! Ce matraquage fiscal sans précédent a été tel que la France occupe la deuxième place des pays occidentaux qui taxent le plus les ménages. Alors que cette mesure devait contribuer à réduire les déficits publics, tout le monde a bien vu que la Gauche, fidèle à son habitude lorsqu’elle est au pouvoir, a ouvert les vannes de la dépense publique. Les taxes se sont multipliées et ont conduit à de multiples mouvements de protestations(les « pigeons », les « poussins », « bonnets rouges »…) exprimant le ras-le-bol des Français.  Avec la Gauche, c’est plus d’impôt pour plus de dépenses. Avec une dette publique qui frise les 100% de la richesse nationale, nous sommes au bord du gouffre !

La Gauche au pouvoir, c’est le chômage pour tous !

Pétrie dans ces contradictions idéologiques, la Gauche est incapable de mener une politique économique qui permet de libérer les énergies créatrices d’emplois. Au contraire, elle reste désespérément accrochée à la seule méthode des emplois subventionnés par l’argent public et à l’augmentation des prestations sociales. La valeur travail a été constamment piétinée par la Gauche ! Elle a aussi complexifié les normes et alourdi les charges sur les entreprises qui sont pourtant les moteurs économiques de la croissance ! Avec +25% de chômeurs en France – +30% dans le Val-de-Marne – depuis mai 2012, la Gauche est assurément la championne de l’injustice sociale !

La Gauche au pouvoir, c’est l’autorité nulle part !

Cela était à prévoir quand on sait que la Gauche prône l’égalitarisme à tous les étages, la culture de l’excuse et le laxisme pénal quand elle est aux responsabilités. N’oublions pas « l’affaire Léonarda » ! En étant humilié par une jeune collégienne, M. HOLLANDE a abaissé la fonction présidentielle. Et que dire aussi des manifestations violentes contre la loi Travail et des rassemblements nocturnes tolérés en plein état d’urgence ? La Gauche reste bien silencieuse face aux débordements et aux agressions sur les forces de l’ordre. Bref, la présidence « normale » a détruit l’autorité de la fonction présidentielle et a encouragé le sentiment d’impunité !

La Gauche au pouvoir, c’est le mépris des Français !

« Mon ennemi, c’est la finance ! » mais M. HOLLANDE nomme un banquier d’affaires au ministère de l’Economie ! Quand le premier traite nos concitoyens de « sans-dents », le second qualifie « d’illettrées » le personnel d’une petite entreprise familiale ! N’oublions pas M. CAHUZAC, le ministre du Budget qui était lui-même un fraudeur fiscal et l’éphémère ministre M. THEVENOUD qui ne payait pas ses impôts par « phobie administrative » ! Et que dire du redécoupage de la carte des régions entre copains socialistes, du coiffeur de M. HOLLANDE payé 9 895 € par mois, etc…Bref, la Gauche morale, toujours prompte à donner des leçons, a explosé en plein vol !

Les Français veulent définitivement tourner la page de ce quinquennat et sanctionner tous ceux qui ont participé à cet échec retentissant ! Ils doivent pouvoir compter sur un Chef de l’Etat qui incarne la fonction et sur une majorité parlementaire solide afin de mettre en application un programme clair pour redresser le pays dès l’été 2017. Le changement de cap pour une France plus forte, plus libre et plus audacieuse est fortement demandé par les Français. Pour donner ce souffle nouveau dont la France a tant besoin, faites entendre votre voix les 23 avril et 7 mai 2017 !

 

>> Lire la tribune en PDF

©2022 Les Républicains du Val-de-Marne. Tous droits réservés.

Search