Jeux Olympiques de Paris 2024 : le Val-de-Marne rate le podium mais doit poursuivre sa mobilisation !

L’été a été particulièrement prolifique pour le sport français avec notamment le titre de champion du monde du 800 mètres décroché par Pierre-Ambroise BOSSE, licencié à l’US Créteil, lors des mondiaux d’athlétisme à Londres. Ces bons résultats donnent le moral à nos sportifs tricolores qui devraient aussi, sauf changement de dernière minute, se réjouir de l’attribution des Jeux Olympiques de 2024 à la candidature de Paris – Île-de-France.

Si cette décision est bel et bien confirmée le 13 septembre 2017 à Lima (Pérou), notre pays et notre région-capitale bénéficieront d’un levier d’attractivité puissant qui incitera sans doute nos concitoyens, notamment les plus jeunes, à s’inscrire dans les associations sportives pour devenir – qui sait ? – de futurs médaillés !

Malheureusement, dans cette joie populaire qui ne manquera pas faire vibrer nos concitoyens, le Val-de-Marne échoue au pied du podium ! En effet, malgré son soutien à la candidature française et la bonne moisson de médailles obtenue par des athlètes licenciés dans des clubs val-de-marnais lors des J.O de Rio en 2016, aucune épreuve olympique ne se disputera dans notre département, le seul dans ce cas en petite couronne !

Notre groupe le regrette vivement mais considère que la mobilisation doit tout de même se poursuivre car une autre bataille se fait jour, celle visant à accueillir les entraînements des délégations olympiques. Notre groupe souhaite ainsi que la majorité départementale se mobilise dès à présent auprès des futurs organisateurs, tout en associant les villes, pour que le Val-de-Marne, terre sportive, ne soit pas complétement perdant. Sur ce point, nous devrions d’ores et déjà pouvoir compter sur la présence de l’équipe de France masculine et féminine de handball dans la mesure où la Maison du Handball, le centre national d’entraînement équivalent à celui de Clairefontaine pour le football, aura ouvert ses portes à Créteil en 2018. Un argument de poids à faire valoir pour attirer d’autres délégations sportives !

Au-delà de l’aspect purement sportif, l’organisation des J.O va nécessairement booster l’activité économique et touristique de la région. De nombreuses entreprises de toutes tailles devraient embaucher pour aménager notre territoire et préparer l’arrivée des millions de visiteurs attendus. Une attention particulière devra être portée sur l’offre hôtelière et de restauration pour que notre département puisse tirer son épingle du jeu. N’oublions pas que le RER B et D permettent de se rendre rapidement au Stade de France ! L’affluence dans les transports publics sera telle que nous ne pouvons pas aussi nous permettre le moindre retard dans la réalisation du métro Grand Paris Express dont certaines gares seront proches des sites olympiques ! Tout doit être ainsi mis en œuvre pour que les Val-de-Marnais, jeunes et moins jeunes, puissent bénéficier des retombées positives que va générer la préparation de cet évènement planétaire.

Enfin, si la candidature française est effectivement retenue, nous devrons collectivement réussir le défi d’assainir la Seine pour que le projet d’y tenir certaines épreuves puisse se réaliser en toute sécurité. Cela fait des années que nous rêvons tous de pouvoir à nouveau nous baigner dans la Seine et la Marne comme à la grande époque des guinguettes. Cette ambition, à la fois sanitaire, environnementale, culturelle et sportive doit pouvoir compter sur un appui politique énergique et convaincu. Notre Département a la légitimité pour participer activement à la réalisation de cet idéal contemporain car l’eau et l’art de vivre au bord du fleuve sont au cœur de son identité. La couverture médiatique mondiale de ces Jeux Olympiques serait ainsi une formidable opportunité pour notre Département pour délivrer des messages forts en faveur du développement durable et du respect de la planète.

 

>> Lire la tribune en PDF

©2022 Les Républicains du Val-de-Marne. Tous droits réservés.

Search