CREATE ACCOUNT

*

*

*

*

*

*

FORGOT YOUR PASSWORD?

*

Circulaire Castaner : un scandale démocratique !

Le ministre de l’Intérieur a diffusé mi-décembre aux préfets une circulaire relative au « nuançage » des candidatures pour les prochaines élections municipales
(voir pj). Le « nuançage », indispensable pour la lecture des résultats électoraux, consiste à attribuer une étiquette politique aux listes ou aux candidats individuels, en fonction des affiliations politiques affichées ou, comme c’est souvent le cas pour les plus petites communes, estimées par le corps préfectoral d’une manière discrétionnaire. Si cette opération est importante, car elle permet de se compter le soir même des élections, il va de soi que son application peut relever parfois de l’arbitraire.
 
Mais pour cette année, la « circulaire Castaner » est totalement scandaleuse à plus d’un titre :
 
  • Elle n’impose ce nuançage qu’aux communes de plus de 9.000 habitants, soit 3% des communes de France. Seront donc exclues d’une lecture politique des résultats, 97% des communes, précisément celles où le parti au pouvoir n’est absolument pas en mesure de présenter des candidats.
  • Pire encore, cette circulaire, qui crée une étiquette « Liste divers centre » (LDVC) pour les listes d’union ayant l’investiture de plusieurs partis dont LREM ou le MoDem, précise en toutes lettres que, je cite, « l’étiquette LDVC a également vocation à être attribuée aux listes de candidats qui, sans être officiellement investies par LREM ni par le MoDem, ni par l’UDI, seront soutenues par ces mouvements » (page 6 de la circulaire). Autant dire qu’une bonne partie des résultats de notre mouvement sera totalement noyée dans un vaste ensemble qualifié de « centriste ». Dès lors, le gouvernement l’utilisera pour évoquer une forte progression de LREM…
Nous n’allons pas rester sans réaction bien entendu. D'ores et déjà, Christiant JACOB a décidé de déposer un recours devant le Conseil d’Etat pour obtenir l’annulation de cette circulaire.
 
Dans le même temps, les équipes de notre mouvement se mettent en ordre de bataille pour réaliser notre propre collecte et notre propre lecture des résultats.
 
Cette tentative grossière de manipulation des résultats électoraux, sans précédent, ne doit pas rester méconnue de nos électeurs et, au-delà, de tous nos concitoyens.
 
TOP