CREATE ACCOUNT

*

*

*

*

*

*

FORGOT YOUR PASSWORD?

*

De l’unité et de l’action !

Retrouvez la tribune de décembre 2015 du groupe Val-de-Marne Autrement du conseil départemental du Val-de-Marne

Après les attentats qui ont ensanglanté, Paris et la Seine-Saint-Denis le 13 novembre dernier, nos pensées sont tournées, avec une immense tristesse, vers ceux qui ont si injustement perdu la vie et ceux qui ont été blessés. Nous pensons également à leurs proches. Nous tenons à saluer avec force l’action de toutes les forces de sécurité et de secours, qui comme lors des attentats de janvier, ont fait la démonstration éclatante de leur courage, de leur sens du devoir et de leur professionnalisme. Leur comportement inspire chez tous nos compatriotes un immense respect.

Face à la guerre que les islamistes radicaux ont déclarée à la France, face à la peur et l’obscurantisme qu’ils veulent nous imposer, l’unité nationale est nécessaire. Cette unité est même indispensable entre tous les citoyens français quelles que soient leurs origines, leurs conditions, qu’ils soient chrétiens, juifs, musulmans, athées… à partir du moment où ils partagent les valeurs de la République et un même attachement à la France.

Cependant, l’unité nationale ne peut pas être que compassionnelle. Elle ne peut pas se fonder uniquement sur des discours, certes nécessaires, promouvant les valeurs de notre nation et de notre République.

En effet, l’unité nationale exige que des mesures fortes et efficaces soient enfin prises !

Le 21 janvier dernier, deux semaines après l’attentat à Charlie Hebdo et à l’Hyper Casher, Manuel Valls avait évoqué « le changement d’échelle » dans la lutte contre le terrorisme et annoncé des nouvelles mesures. Celles-ci s’articulaient essentiellement autour d’un renforcement des dispositions existantes : création d’emplois au sein des ministères de l’Intérieur et de la Justice, budget supplémentaire pour équiper les forces de l’ordre, un fichier pour recenser les personnes condamnées pour terrorisme…

Le nouvel acte terroriste particulièrement barbare que nous venons de vivre a conduit le président de la République à prendre des mesures beaucoup plus déterminées, en particulier la déclaration de l’état d’urgence sur tout le territoire. Une décision que nous soutenons.

Depuis des mois, Les Républicains réclamaient des mesures pragmatiques, concrètes et plus fermes pour aider les forces de l’ordre à remplir leur mission contre l’islamisme radical. La déchéance de nationalité pour les Français binationaux partis faire le djihad en est une.

La lutte active contre le trafic d’armes, contre toutes les formes de communautarisme qui gangrènent certains de nos quartiers et contre les prêcheurs radicaux qui sont présents sur notre territoire doit passer à la vitesse supérieure. La pénalisation de la consultation des sites djihadistes, la mise en place effective du fichier européen d’informations sur les passagers aériens et l’assignation à résidence avec bracelet électronique des personnes fichées « S » sont à nos yeux une nécessité.

De même, la révision de notre politique étrangère, réclamée par des responsables de notre famille politique, s’impose car la priorité des priorités doit être l’éradication du groupe terroriste « état islamique » en formant la coalition la plus large possible avec la Russie et les États-Unis.

Le Président de la République et le gouvernement ont, depuis les tragiques événements du 13 novembre, révisé leur politique extérieure et leur politique sécuritaire en France, reprenant nombre de ces propositions. Tant mieux. Même tardif, ce changement de politique est une bonne chose car une très grande majorité de Français exige aujourd’hui des actes forts. Pas des demi-mesures. Ils exigent du gouvernement une volonté politique inflexible pour lutter contre le groupe « état islamique » et contre toutes les formes de radicalisation islamique sur notre territoire.

Face aux agressions contre la France, contre ses valeurs et son mode de vie, nous devons continuer de vivre. Continuer à profiter de la vie, de la musique, de la culture, de l’art, de notre liberté. C’est la meilleure réponse que nous pouvons opposer à la barbarie et à l’obscurantisme.

C’est dans cet esprit de fraternité que nous souhaitons à toutes et à tous, à vos familles et à vos proches de passer de bonnes fêtes de fin d’année.

Olivier CAPITANIO, Jean-Daniel AMSLER, Karine BASTIER, Paul BAZIN, Laurence COULON, Richard DELL’AGNOLA, Chantal DURAND, Hervé GICQUEL, Emmanuel GILLES de la LONDE, Pierre-Jean GRAVELLE, Vincent JEANBRUN, Patricia KORCHEF-LAMBERT, Françoise LECOUFLE, Jean-François LE HELLOCO, Déborah MÜNZER, Marie-France PARRAIN, Marie-Christine SÉGUI, Julien WEIL, Métin YAVUZ

TOP