CREATE ACCOUNT

*

*

*

*

*

*

FORGOT YOUR PASSWORD?

*

Un an après, ces questions auxquelles l’enquête n’a pas répondu…

Retrouvez le billet d'humeur de Céline Martin, adjointe au maire de la ville de Vincennes, un an après les attentats de janvier 2015.

Un an, jour pour jour, après les attentats contre la rédaction de Charlie Hebdo et le supermarché Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, la France rend hommage aux victimes des frères Kouachi et d’Amedy Coulibaly sans oublier Clarissa Jean-Philippe, jeune policière municipale à Montrouge, tuée de deux balles dans le dos par Amedy Coulibaly alors qu’elle intervenait pour un banal accident de la circulation, la veille de l’Hyper Cacher.

Parmi les temps forts de cette semaine de commémoration l’inauguration de plaques commémoratives par François Hollande, une chanson hommage de Johnny Hallyday et un chêne du souvenir planté place de la République à Paris. A noter que la municipalité de Vincennes rendra hommage aux victimes de ces attaques terroristes à travers un concert organisé ce samedi 9 janvier à l’Hôtel de Ville. La ville de Saint-Mandé inaugurera pour sa part son jardin « Paix et Fraternité » à la mémoire des victimes dimanche 10 janvier.

Trois terroristes, 17 victimes, trois jours de traque… Les attentats de janvier 2015 ont laissé de profondes blessures en France, ravivées par les attaques de novembre. Un an après, l’enquête menée par les juges d’instruction a progressé à grand pas. Les contours des parcours et préparatifs des frères Kouachi, les auteurs de la fusillade de Charlie Hebdo, et d’Amedy Coulibaly, le meurtrier de Montrouge et terroriste de l’Hyper Cacher, se précisent mais des mystères demeurent et pourraient ne jamais être résolus !

Face à la menace terroriste, les parlementaires vont se prononcer sur le projet gouvernemental de réforme de la Constitution dont l’objet est de constitutionnaliser l’état d’urgence et la déchéance de nationalité.

Quelle que soit l’importance et les modalités de cette réforme constitutionnelle, nul doute qu’elle ne suffira pas à garantir la sécurité des Français ! C’est pourquoi Les Républicains exigent le changement complet de la politique pénale du Gouvernement qui doit se traduire par la fin de toute remise automatique ou réduction de peine en lien avec les activités terroristes, par la pénalisation de la consultation régulière des sites djihadistes, par la mise en œuvre de la rétention de sûreté pour les terroristes condamnés à leur sortie de prison, par l’ouverture de centres de déradicalisation.

Enfin, Les Républicains rappellent leur exigence de mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur l’ensemble des événements terroristes qui se sont déroulés durant l’année 2015 : loin des polémiques stériles, les Français ont le droit à la vérité sur les circonstances qui ont permis l’accomplissement de ces actes meurtriers !

Céline Martin

TOP