Lutte contre les violences faites aux femmes : intervention de Chantal Durand

Lors de la séance du lundi 23 novembre 2020, les élus départementaux ont examiné la rapport 2020 sur l'égalité entre les femmes et les hommes. 

 Au nom du groupe Les Républicains, Chantal DURAND, conseillère départementale de Joinville-le-Pont, est intervenue pour rappeler l'engagement des élus du groupe Les Républicains Val-de-Marne Autrement, sur cette question. 

  • 220 000 femmes subissent des violences conjugales et 94 000 sont victimes de viol ou tentative de viol.
  • 146 femmes tuées en 2019.
  • Pendant le confinement, les signalements pour violences conjugale ont explosé ; les appels au 3919 ont augmenté de 400 %.

Face à ces chiffres, tous les acteurs publics doivent agir ensemble pour éradiquer ce fléau.

Nous pouvons nous féliciter de l’action de notre collectivité en la matière. Le Département soutient diverses associations comme le Collectif féministe contre le viol qui propose une plateforme téléphonique ou encore Tremplin 94 - SOS Femmes qui organise chaque année la Mirabal et d’autres actions de sensibilisation. Un centre d'accueil et d'hébergement d'urgence pour les femmes victimes de violences, a ouvert sur le territoire l’année dernière avec le soutien du Département. Et le dispositif de téléprotection "Téléphone grave danger" qui est utilisé depuis longtemps dans notre département a été renforcé.

L’an dernier, à l’initiative du député LR Aurélien Pradié, le parlement a pu adopter à l’unanimité une proposition de loi qui apporte de nouvelles solutions. Malheureusement, dans les faits, les avancées concrètes tardent à se mettre en place. 

Par ailleurs,nous apprenons ces derniers jours la volonté du gouvernement de mettre en concurrence la gestion de la ligne 3919, la ligne d’écoute nationale violences faites aux femmes, actuellement gérée par la fédération nationale solidarité femmes. Comme de nombreux parlementaires et de nombreuses associations de défense des femmes, nous nous inquiétons de ce projet, qui fait porter un risque réel de perte de qualité de la structure aujourd’hui assurée par du personnel formé et disponible. 

 

>> Lire le discours en entier 

>> Lire le rapport 2020 sur l'églaité entre les femmes et les hommes 

©2021 Les Républicains du Val-de-Marne. Tous droits réservés.

Search